#SmartMobility

Smart mobilité : le projet européen ECIM entre dans sa phase de tests

• Bookmarks: 6


Un peu plus d’un an après son lancement, le projet européen ECIM (European Cloud Marketplace for Intelligent Mobility) entre dans sa phase de tests auxquels les citoyens sont invités à participer.

L’objectif du projet ECIM est de tenter de résoudre un problème familier : comment se rendre d’un point A à un point B aussi rapidement et tranquillement que possible ? Le consortium du projet (14 partenaires issus de 5 pays européens) a l’idée de remplacer la multitude d’applications de transports encombrant nos smartphones par une application unique, une sorte de planificateur de déplacements qui vous proposerait différentes combinaisons possibles – bus, métro, vélos, autolib, taxis – que vous pourriez réserver et payer sans changer d’écran.

Avant d’atteindre cet ambitieux objectif, les partenaires du projet avancent par étapes. Durant la première année du projet, qui a démarré en janvier 2014, la priorité a été accordée au développement et au déploiement d’une plateforme en ligne, capable de télécharger n’importe quelle application en quelques clics. Parmi les services intégrés à la plateforme, le paiement du stationnement par téléphone mobile Paybyphone et BePark, un nouveau service de partage de parkings. Des ateliers de travail ont été organisés dans les trois villes pilotes (Barcelone, Bruxelles et Issy-les-Moulineaux) réunissant acteurs publics et privés concernés par les questions de déplacement pour les sensibiliser aux enjeux du projet et recueillir leurs besoins. Une première version Beta de l’application (en mode web service) a été évaluée à Bruxelles (Belgique) en septembre 2014 et à Issy-les-Moulineaux, en décembre dernier.

L’application ECIM permet de visualiser sur une carte les parkings en voirie et souterrains, les stations Velib et Autolib, les stations de métro, RER et Tramway, les places de stationnement pour deux routes, de payer son stationnement en voirie par PayByPhone et d’accéder aux parkings BePark. Une première phase de tests est proposée. Il s’agit de tester un nouveau système de parking avec BePark. Concrètement, une fois devant la barrière d’accès d’un parking BePark, l’automobiliste préalablement inscrit actionne son ouverture en utilisant son application mobile, le smartphone fonctionnant comme une télécommande. Le même processus est utilisé pour l’ouverture de la barrière de sortie. La particularité du système réside dans le fait que les parkings étaient jusqu’alors fermés au grand public. Des parkings d’entreprises, d’immeubles de logements ou d’équipements publics qui peuvent aujourd’hui s’ouvrir grâce au numérique et au smartphone.

Si vous souhaitez participer à ces tests, merci d’adresser un e-mail pour recevoir le mode d’emploi (cliquez ici)

6 recommended
comments icon0 Commentaire
0 notes
6 views
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *