#SmartMobility

Pollution de l’air : Tallano technologie conçoit les «freins propres» du futur

• Bookmarks: 1


Le Parisien du 21 juin a consacré un intéressant article aux ingénieurs de l’entreprise boulonnaise Tallano qui développent une technologie innovante pour aspirer les particules fines émises par les freins des voitures et des trains.

Depuis 2012, les ingénieurs de Tallano Technologie, un cabinet d’études installé à Boulogne-Billancourt, travaillent sur des solutions de freinage aspirant et stockant les émissions de particules polluantes nées de l’abrasion des plaquettes de frein.

En France, les freins produiraient 9 000 tonnes de poussière par an

Réduites à l’état de particules fines et inhalées par des millions de personnes, ces micropoussières se révèlent extrêmement nocives pour la santé, au même titre que les fumées sortant des tuyaux d’échappement. Selon les évaluations, les particules liées au freinage représentent 20 % des poussières polluantes dans l’air. Rien qu’en France, les freins produiraient 9 000 tonnes de poussière par an.

Alors que les dernières normes de motorisation (Euro 6) imposent des seuils d’émissions très bas pour les moteurs à essence ou diesels, cette source de pollution n’est pas encore prise en compte. Mais les choses pourraient évoluer avec la mise en place de la norme Euro 7, plus exigeante, attendue pour l’horizon 2025. Pour être dans les clous, les constructeurs automobiles pourraient être obligés d’équiper leurs nouveaux modèles de « freins propres ».

Coût moyen pour équiper une voiture : 200 euros

Ce changement technologique majeur se prépare depuis des années. Tallano Technologie planche depuis 2012 sur une technique d’aspiration en continu des poussières, à la source même des émissions, sous les roues. Leur technologie brevetée, baptisée Tamic, a déjà été testée et achetée par plusieurs constructeurs automobiles en Europe. Tamic permet de réduire de 85 % les émissions de particules dues aux coups de frein. Coût moyen pour équiper une voiture : environ 200 euros.

Outre la route, l’autre champ d’application de cette technologie est le transport ferroviaire. Les énormes freins des trains engendrent des tonnes de poussières, qui s’accumulent dans les tunnels et sur les quais en milieu souterrain. En Ile-de-France, l’association Paris Respire alerte les pouvoirs publics sur les niveaux de pollution de l’air très élevés décelés dans les stations de métro, jusqu’à huit fois supérieurs à ceux de l’air extérieur. Les poussières liées aux freins en sont l’une des principales sources. 

Les équipes de Tallano Technologie mènent des expérimentations sur des trains équipés de freins propres avec la SNCF en Ile-de-France, et des partenariats sont aussi en cours avec un opérateur à Séoul (Corée du Sud) et un autre en Chine.

comments icon0 Commentaire
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.