#SmartMobility

Smart mobilité : quelles applications ?

• Bookmarks: 2


On estime à plus d’une centaine le nombre d’applications dédiées à la mobilité pour la seule agglomération parisienne. Lors de la conférence organisée à Issy-les-Moulineaux sur la “smart mobilité”, le 16 juin dernier, une douzaine de start-ups et d’entreprises du secteur sont venues “pitcher” pour illustrer la diversité des services développés pour nous faciliter la vie.

Revue des services présentés :

Christian Couttenier – www.bepark.eu

Ce service sert à ouvrir des barrières de parking. L’application débite votre compte. Service présent dans 90 parkings en Europe.

Offre diverse de parking : bureaux, logements, grande distribution, hôtellerie (sur 500 000 places, 120 000 toujours dispo / à Paris, il y a au total 150 000 places de stationnement en surface). BePark travaille avec des promoteurs qui lui délèguent la gestion des parkings. L’entreprise se rémunère en prenant une commission sur le CA qu’elle a généré. Plusieurs solutions pour bénéficier du service : Abonnement, forfait et parking minute. BePark, ce sont les professionels de la gestion locative de parking.

Olivier Czapka – MaPool – www.roulemapool.com

C’est un service pour se déplacer en 2 roues entre particuliers en ville. Grâce à la géolocalisation, on choisit les conducteurs et leurs véhicules. L’utilisateur note son profil en laissant des commentaires. Cela permet d’installer la confiance entre les utilisateurs du service. Pas d’échange de cash, paiement via l’application. On paie le montant qu’on veut.

C’est aussi pour une communauté. ex : fan de harley

Olivier Deschaseaux – JOUL – www.zenbus.fr

Constat : les transports collectifs sont aujourd’hui déficitaires en termes d’informations en comparaison avec le service d’Uber. Zenbus est une innovation frugale. Cette application permet de suivre les déplacements en temps réels des bus. Pour cela, le chauffeur dispose d’un smartphone qui envoie les infos à l’application. Les passagers ont accès à une info en temps réel. Elle permet également à la communauté des conducteurs de s’auto-réguler sur leur parcours et offre des outils de datavisualisation pour étudier la fluidité de la ville.

Son coût est minime : comptez 1000€ par ligne de bus par an (solution Saas en cloud).

Avec un investissement léger, cette solution est idéale pour les réseaux éphémères (type balnéaire et montagne).

Maël Ezzabdi – COSMO – www.thecosmocompany.com

Modélisation de systèmes complexes : la Ville de demain sera dotée de systèmes interconnectés les uns aux autres. Les données alimentent les modèles pour estimer les différents scénarios et pour trouver la solution optimale. Cela permet de calibrer les infrastructures, d’identifier les capacités, et de faciliter les synchronisations.

Franck Langevin – Mappy Cityhttp://fr.mappy.com

Cette application mobile se focalise sur les déplacements de moyennes et longues distances, sans voiture. Elle vise à privilégier les déplacements apaisés. Elle est basée sur une logique communautaire  à travers les remontées des utilisateurs ou de twitter. Pour cela, l’application propose une ”météo du trafic des transports en commun” (vert orange et rouge en jouant sur la convivialité. Ainsi, une fois qu’un problème est identifié, l’application propose des solutions alternatives (pied, vélo). Enfin, l’application est capable de prévenir simplement  ses proches, ses amis ou son patron avec un générateur de mots d’excuses.

Frédérique Lorentz – KOOLICARwww.koolicar.com

Les véhicules restent stationnés 95% du temps et pourtant 83% des familles en possèdent un. Koolicar propose l’auto partage de son véhicule personnel. Il faut savoir qu’une voiture partagée remplace neuf véhicules. Koolicar commercialise son boitier à destination des particuliers mais aussi avec la flotte des entreprises. La Poste loue ses véhicules avec ses salariés puis demain elle les mettra à disposition de tout le monde. Pas de contrat avec l’emprunteur, pas de rencontre avec le propriétaire du véhicule. Aujourd’hui, la communauté connait un fort développement ; des partenaires comme la MAIF a investi 2,6 M d€.

Abigail Pierre-Louis – LE BON WAGON – www.lebonwagon.fr

Il s’agit d’une application qui indique le meilleur positionnement dans les wagons du métro, du tramway et du RER pour optimiser ses déplacements à l’intérieur du réseau et gagner de précieuses minutes. Les infos sont accessibles hors connexion. L’application dispose d’une fonction itinéraire du point de départ et au point d’arrivée avec recommandation de sortie.

Yves-Marie Pondaven – Path to Park – www.pathtopark.fr

Parkeon, leader mondial des horodateurs, a développé l’application Path to Park qui apprend des données des horodateurs (pas de capteurs). Elle est capable de proposer différentes solutions pour se garer, en surface et en parking. Lancée il y a deux mois, elle a enregistré 21 000 téléchargements, 7000 utilisateurs, et 250/300 ouvertures par jours. Aujourd’hui, cette application est gratuite. L’ajout de nouvelles fonctionnalités telles que la réservation d’une place de parking lui permettra d’avoir un modèle freemium ou d’envisager de transformer les tickets d’horodateurs en coupons discount pour les commerces à proximité.

Patrick Robinson Clough – CityGoo – www.citygoo.fr

Citygoo est la plateforme des trajets de banlieue à banlieue et à centre-ville, en temps réel.

Elle permet de réduire temps de déplacements dans des itinéraires complexes, de réduire les frais des conducteurs et de rendre les trajets plus agréables et plus sécurisés. Prix modulable, consommation collaborative

Eric Toffin – Citilog – www.citilog.fr

Citilog ne développe pas d’application mais fabrique des capteurs de traitement d’image pour détecter les incidents et tenir informé les gestionnaires. Les données sont utilisées pour faire des statistiques sur l’état du trafic. Cela permet d’adapter le temps d’attente aux feux de circulation au nombre de véhicules, de faire la remonté d’incidents. La solution intervient dans l’estimation du temps de trajet, dans les économies de fuel réalisées et dans réduction d’émission de CO2.

Henri de la Porte – ParkingMap – www.parkingmap.fr

L’application guide les automobilistes vers les places de parking disponibles grâce à des capteurs enterrés. Ce service permet une exploitation et une gestion des équipements optimisées (taux d’occupation, taux renouvellement, rotation). Cette rationalisation permet d’identifier la fraude ou  les comportements non civiques (la fraude au stationnement est estimée à 80% des stationnements, soit 400M d’€ de perte annuelle).

comments icon1 Commentaire
bookmark icon

One thought on “Smart mobilité : quelles applications ?

    Write a comment...

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.