#SmartCities

Localtis : “SO Digital, une “start-up publique” pour promouvoir l’innovation numérique”

• Bookmarks: 1


Article publié dans Localtis.info , le quotidien en ligne dédié aux collectivités locales du 25 juin 2013 : Une nouvelle agence numérique est née. Seine Ouest Digital (prononcez “SO digital”) est le nouvel outil créé par la communauté d’agglomération Grand Paris Seine Ouest pour faire émerger des projets innovants sur son territoire et favoriser les usages du numérique.

L’intention est d’abord de valoriser l’énorme capital que représentent les entreprises high tech implantées sur son territoire : au total plus de 400 entreprises dont des “leaders” tels que Dassault, Microsoft, Cisco ou Bouygues Télécom et également des start-up, à l’instar de Edjing, aujourd’hui n°1 mondial pour son application de mixage de musiques en temps réel sur smartphone. Les mauvais esprits pourraient voir dans cette création une énième structure présentant le risque de doublonner l’existant, c’est-à-dire les agences régionales et autres pôles de compétitivité, qui font florès en Ile-de-France. “Il n’y avait rien de spécifique sur le territoire”, répondent les promoteurs du projet, en mettant plutôt l’accent sur l’originalité de la démarche. Celle-ci se fonde sur l’histoire et les succès accomplis localement depuis plusieurs décennies en matière de développement économique, grâce à la présence de structures d’accompagnement telles que la Sem Issy Média.

La transformation opérée depuis une vingtaine d’années est spectaculaire.

L’agglomération représente désormais le troisième pôle du numérique en Ile-de-France, après Paris et La Défense : sur 200.000 emplois, 37% relèvent des TIC et de l’audiovisuel. “C’est bien ce potentiel que nous comptons valoriser en soutenant les filières d’excellence et en accompagnant les démarches innovantes”, explique Eric Legale, directeur de la Sem Issy Média, pressenti pour diriger la nouvelle agence. “La collaboration avec les deux pôles de compétitivité dédiés au numérique en Ile de France – Systém@tic et Cap Digital – est déjà établie, comme d’ailleurs avec beaucoup d’autres acteurs”, confirme-t-il. Fédérer, mettre en relation, stimuler et communiquer autour de l’innovation, de la ville intelligente et des entreprises “high-tech” locales, devraient constituer les maîtres mots de cette nouvelle structure conçue dans un esprit “start-up”. SO Digital se constituera prochainement en groupement d’intérêt public (GIP) afin de réunir les collectivités territoriales (membres de droit), les partenaires et des personnalités qualifiées (membres actifs), mais restera légère. En vitesse de croisière, trois salariés “détachés” – un administratif, un responsable de communication et le directeur – assureront l’essentiel des missions qui lui sont dévolues. Même état d’esprit pour les ressources qui reposeront sur les projets que l’Agence saura monter avec les entreprises locales. “SO Digital est un pari sur l’avenir”, reconnaît Eric Legale, ajoutant néanmoins : “Le risque est limité financièrement, et nous avons acquis l’expérience au fil des années. Alors, en cas de réussite, il y aura beaucoup à gagner.”

Philippe Parmantier / EVS 

comments icon0 comments
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.