RealCast propose des expériences uniques en réalité augmentée

 -  - 


Au coeur de l’exposition “Boulogne a 700 ans“, dont le succès a entrainé la prolongation jusqu’au 12 mai prochain à l’Hôtel de Ville de Boulogne-Billancourt, RealCast, une start-up d’Issy-les-Moulineaux, propose une expérience unique en réalité augmentée.

L’acte de naissance datant de 1319 et mentionnant pour la première fois « Boulogne-sur-Seyne » y côtoie des illustrations historiques d’une qualité exceptionnelle reconstituées en collaboration avec le studio graphique Différemment, des tablettes numériques informatives, une maquette modulable en bois et l’expérience conçue par RealCast

RealCast a imaginé un concept où le visiteur, équipé d’un casque Hololens de Microsoft, est littéralement projeté au 19ème siècle, dans la peau de Eugène Millet au temps de la restauration de l’église Notre-Dame. Il est guidé pendant les douze minutes de son voyage temporel par Imelda, une drôle de petite chauve-souris violette. Ce personnage, dont le nom vient du XIVe siècle, se déplace dans la zone de jeu pour indiquer des détails sur l’hologramme ou sur les bâches. Une expérience accessible dès 8 ans, accompagné d’un adulte, et seul à partir de 12 ans.

Tous deux anciens d’Ubisoft (où il était Producteur Executif sur les jeux Lapins Crétins et Just Dance) et de Softbank Robotics (où il était Executive Vice President and Chief Technology Officer of Software), Nino Sapina et Diego Fernandez Guenard ont créé RealCast en juillet 2017. Si son siège social reste à Issy-les-Moulineaux, la start-up a rejoint l’incubateur Welcome City Lab en mars 2018. « Je rêve d’écouter Al Capone nous raconter son histoire dans sa cellule à Alcatraz », raconte Diego Fernandez Guenard, cofondateur de Realcast. Porté par cette envie, l’entrepreneur de quarante-cinq ans a lancé avec Nino Sapina une start-up de réalité virtuelle et augmentée.

 

L’univers du jeu vidéo au service de la Culture

 

RealCast développe des solutions pour les casques de réalité virtuelle de Microsoft, qu’il considère comme les meilleurs sur le marché pour le moment.  Légers, les casques n’empêchent pas de se mouvoir avec aisance, et ne s’encombrent pas de manettes difficiles d’utilisation, ou de capteurs à installer. Ils proposent des projets (escape games ou reconstitutions) dans les domaines culturels et touristiques et ont déjà travaillé avec le Musée du quai Branly ou le château de Chamarande dans l’Essonne. Ils ont surtout été retenus pour proposer un dispositif permanent dans le futur Musée de la Liberation qui ouvrira ses portes fin août près de la place Denfert-Rochereau à Paris. Il s’agit d’expériences interactives en réalité étendue XR : réalité augmentée connectée à un dispositif de capture de mouvement d’objets physiques. Ils proposent aux visiteurs une immersion dans l’univers d’un lieu touristique grâce à la réalité augmentée et un langage interactif. Avec les casques HoloLens ou tablettes iOS/Android, les visiteurs peuvent ‘vivre’ l’histoire du lieu comme s’ils y étaient. L’expertise de l’entreprise venant du marché du jeu vidéo leur permet de proposer des expériences avec une forte interactivité à l’aspect ludique. 

comments icon 0 comments
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.