#ApplisMobiles

Invoxia lance son offre de tracking GPS pour les professionnels

• Bookmarks: 1


Après être devenu la référence sur le marché du tracking GPS grand public, la start-up isséenne Invoxia vient de lancer une offre pour les professionnels.

Même recette : un tracker GPS ultra-performant, très facile à mettre en place, avec plusieurs mois de batterie avant recharge.

Il permet ainsi de visualiser, depuis son bureau, les déplacements de livraisons clients et de marchandises.

Du côté des particuliers, les consommateurs qui utilisent déjà des trackers d’Invoxia s’en servent majoritairement pour surveiller leur voiture ou leurs deux roues (50 % des clients), certains le glissent dans le cartable des enfants (15 à 20 % des cas) ou dans leur propre sacoche ou sac à main. Ils sont plus rarement mis dans une valise ou accroché à un objet de valeurs. En extérieur, grâce à son GPS, il offre une précision de localisation de cinq mètres et à l’intérieur ou dans une zone assez dense, d’une vingtaine de mètres. Il utilise en outre les points d’accès Wifi pour affiner la géolocalisation: le tracker «écoute» le nom des points d’accès Wifi autour de lui, sans s’y connecter et grâce aux bases de données qui référencent l’ensemble des points d’accès Wifi dans le monde, calcule sa position. Depuis le lancement des premiers trackers, Invoxia en a vendu «plusieurs dizaines de milliers». 

Le Pet Tracker

Autre produit bien connue d’Invoxia, le Pet Tracker, qui permet le monitoring d’activités pour les animaux. En analysant l’activité du chien ou du chat, ses mouvements, marches, courses, son mode d’alimentation et la qualité de son sommeil, le tracker aide à détecter des signaux d’alerte, comme un début d’arthrose. «Toutes ces analyses sont basées sur des réseaux de neurones profonds», précise Serge Renouard, cofondateur et PDG d’Invoxia. La société a d’abord collecté des données après avoir posé des colliers sur «des dizaines et des dizaines d’animaux». Les propriétaires reçoivent un journal quotidien d’activité sur leur smartphone. «Et en plus on géolocalise l’animal» ajoute Serge Renouard. 

comments icon0 comments
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.