#Innovation

Hugues Meili garde le cap

• Bookmarks: 2


Hugues Meili a le teint halé et le visage buriné d’un navigateur au long cours. Quand il n’est pas à la barre de sa société, ce Breton d’adoption s’adonne régulièrement depuis 15 ans à sa passion : la voile. Né en Alsace mais Suisse d’origine, il a débuté sa carrière dans les systèmes d’information et de communication chez France Télécom puis rejoint l’univers du conseil, de l’ingénierie et de l’intégration de systèmes au sein de Sema Group, dont il a notamment été directeur commercial. Il a ensuite passé deux années au sein de la société CS comme directeur du développement, avant de fonder Niji (qui veut dire « arc-en-ciel » en japonais) pour établir un ponton entre l’univers des contenants et celui des contenus numériques. Celle-ci est solidement amarrée à Issy-les-Moulineaux depuis 2002. « Nous sommes idéalement situés par rapport à nos clients, majoritairement des opérateurs télécom et des chaînes de télévision, et à nos partenaires, de grands éditeurs de technologie qui sont pour beaucoup à Issy, ou de grands comptes de la banque et de l’assurance, à La Défense », explique-t-il.

Niji a le vent en poupe

La société n’a jamais cessé de croître depuis sa création sans pour autant que ses trois cofondateurs touchent à son capital. « Nous nous sommes lancés en nous disant que nous allions pouvoir gréer, comme disent les marins, entre le monde des réseaux de télécommunications et celui des applications, des systèmes d’information, de communication, poursuit-il. C’est exactement ce que l’on a fait, en anticipant cette convergence très forte entre Internet, le téléphone mobile et la vidéo ». Son succès, Niji le doit aussi à l’ouverture de son PDG : sur proposition de Frédéric Payen, alors consultant marketing, il a instauré des petit-déjeuners au cours desquels il répond régulièrement et franchement aux questions d’une dizaine de salariés. D’autres initiatives comme les ateliers (réunions en petit comité) et des votes des employés par intranet ont fait leur apparition.

La voile, vecteur de cohésion

La voile s’est également imposée tout naturellement, avec l’achat d’un bateau (baptisé Niji) qui participe à des régates en compétition, permet d’inviter des clients et partenaires, d’organiser des croisières pour les employés ou bien des programmes internes de développement de l’esprit d’équipe. « Une entreprise aussi, c’est de la convergence : c’est comment transformer des expériences et des compétences individuelles en valeur ajoutée collective », estime-t-il.

Et même si Niji est amenée à changer de cap, Hugues Meili continuera de faire des efforts pour qu’elle vogue paisiblement. « On essaie de faire en sorte que ça échange, que ça communique, que ça participe en interne, ce qui est nécessaire et en même temps un vrai challenge quand on grandit en taille, plutôt que simplement grossir pour grossir »

Zoom sur Niji

Créée en 2001, Niji est un acteur de référence en matière de conseil et de solutions dans le domaine de la convergence numérique. Implantée à Issy-les-Moulineaux, où sont basés 240 de ses 400 salariés, à Rennes, Nantes et Lille, elle a réalisé un chiffre d’affaires de 32 millions d’euros en 2010.

www.niji.fr

comments icon0 Commentaire
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.