#SmartCities

France Culture : “L’ouest parisien veut sa Silicon Valley”

• Bookmarks: 1


Un reportage de France Culture, diffusé le 25 juin 2013: La communauté d’agglomération du Grand Paris Seine Ouest (GPSO) regroupe neuf communes à l’ouest de Paris dont Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux. On retrouve sur ce territoire de nombreuses entreprises spécialisées dans les Technologies de l’information est de la communication. Des grands groupes internationaux y ont installé des bureaux : Microsoft, Intel, HP, Cisco Systems, Dassault Systèmes…Mais l’intercommunalité compte également un tissu important de petites entreprises technologiques.

Dassault Systèmes à Vélizy © AEI / Radio France

Les élus du GPSO ont donc voulu profiter de ces présences pour lancer une agence numérique, SO Digital, chargée de faire la promotion des comportements numériques auprès grand public, et d’aider les jeunes entreprises du secteur à se lancer et/ou à se développer.

Au départ les élus font le constat que “ces entreprises ne se parlent pas assez”. Il faut donc commencer par la base : la communication, entre entreprises, à destination du public, des institutions.

Une évidence, qui manquait pourtant. A tel point que certaines startups sont passées à côté d’interlocuteurs qui auraient pu leur faire gagner du temps, voire les empêcher de mettre la clé sous la porte.

L’objectif est donc de rattraper ce retard sur l’organisation de la vie numérique du territoire. Il n’est pas question de concurrencer frontalement la Silicon Valley, mais de donner l’image d’une ville aussi en pointe sur ces questions ne serait-ce que pour ce hisser au niveau du voisin Londres.

Eric Legale est le directeur de la communication de la ville d’Issy et probablement le futur patron de l’agence numérique SO Digital :

Lecture  

Partager

Parmi les startups implantées sur le territoire du GPSO, il y a de belles réussites. C’est le cas d’eDJing, société à l’origine d’une application permettant de mixer des chansons sur son téléphone portable ou sa tablette. Depuis le lancement de l’application en février les chiffres font rêver : une embauche par semaine, un million et demi de nouveaux utilisateurs chaque semaine et une croissance  hebdomadaire de 10%.

L’application doit être présentée à San Francisco par le jeune patron de 24 ans, Jean-Baptiste Hironde. Il a installé sa société à Boulogne-Billancourt mais doit déjà déménagé (dans la même ville pour des locaux plus grands).

Pourtant les débuts de la startup ont été difficiles, et Jean-Baptiste Hironde a failli mettre la clé sous la porte au bout de quelques mois :

Lecture 
    

PartagerCar la question du rayonnement numérique de Paris est un enjeu majeur. La comparaison avec Londres est d’autant plus frappante que la capitale anglaise mène une politique de séduction en direction des entreprises et des entrepreneurs, aidée par une politique fiscale séduisante.

comments icon0 comments
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.