#SmartCities

Etude Cisco : les Français toujours plus connectés

• Bookmarks: 1


Issy-les-Moulineaux – 18 juin 2014 – 

Cisco vient de dévoiler les résultats de son étude annuelle, VNI (Visual Networking Index), qui prévoit notamment trois fois plus de trafic IP en Europe d’ici 2018 avec l’adoption de l’ultra haute définition pour la télévision et le développement des objets connectés, dont le nombre par habitant sera presque multiplié par deux. La vidéo devrait représenter 80 % du trafic Internet en France d’ici là.

Dans quatre ans, on parlera couramment en zettaoctets et nos habitudes de consommation d’Internet auront encore changé avec un accroissement du nombre d’internautes et d’appareils mobiles, connexions Internet de plus en plus rapides, boom de la vidéo.  L’entreprise prévoit que 59 millions de Français seront internautes en 2018 avec en moyenne 7 appareils connectés par personne.

Dans le monde, ce seront 3,9 milliards de personnes qui navigueront sur Internet, soit plus de la moitié de la population mondiale (52%). Plus de vingt milliards d’appareils seront connectés et le débit sera 2,6 fois plus rapide qu’aujourd’hui. Le trafic IP global atteindra quant à lui 132 exaoctets par mois d’ici 2018, l’équivalent de 4500 milliards de clips YouTube !

D’ici 2018, les connexions mobile et wifi généreront 61% du trafic global IP. Une part significative qui illustre parfaitement le boom des appareils mobiles et de l’Internet des objets, mais aussi la baisse des usages du PC traditionnel (les connexions PC devraient représenter moins de la moitié du trafic IP alors qu’elles représentaient 63 % en 2013).

Du côté des entreprises, l’étude prévoit que la vidéoconférence personnelle et sur poste de travail bénéficiera d’une belle croissance de 45% dans le monde, son nombre d’utilisateurs atteignant 238 millions d’ici 2018.

 

comments icon0 comments
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.