#Divers

Coronavirus : mobilisation pour faciliter le télétravail

• Bookmarks: 1


Pour faire face à l’épidémie de coronavirus, les grandes entreprises ont pris très tôt des mesures pour protéger leurs salariés, en privilégiant le télétravail, en interdisant les déplacements à l’étranger et en réduisant les rencontres et réunions de travail, même en nombre limité.

Deux acteurs majeurs du secteur ont annoncé des mesures fortes pour les y aider. Microsoft a ainsi décidé de rendre Microsoft Teams gratuit pendant 6 mois. De son côté, Cisco, qui a enregistré une multiplication par 22 du nombre de connexion à son système Webex en Chine, a annoncé le rendre gratuit dans le monde entier. Webex, qui peut supporter jusqu’à 100 participants, est gratuit en illimité.

Après les grèves des transports publics parisiens au début de l’année, les craintes liées à l’épidémie de Coronavirus vont probablement accélérer l’usage du télétravail en France. Selon une étude Eurostat publié début février, dans l’Union européenne, 5,2 % des actifs âgés de 15 à 64 ans exerçaient leur emploi principalement depuis chez eux en 2018. En tête des pays télétravailleurs, les Pays-Bas (14 %), suivi par la Finlande (13,3 %). Le travail à domicile concernait 6,6 % des actifs en France, 5 % en Allemagne et 4 % en Italie, en Espagne et au Royaume-Uni. Ce sont les pays d’Europe de l’Est qui enregistraient les proportions les plus faibles. 

Beaucoup d’entreprises ne sont cependant techniquement pas prêtes à un recours massif au télétravail: la connexion aux emails, aux applications professionnelles, aux outils collaboratifs risque d’être fortement dégradée. La demande explose d’ailleurs depuis quelque jours pour des solutions hébergées dans le cloud qui présentent l’avantage de pouvoir s’adapter à une forte hausse des connexions.

Et tout le monde ne peut recourir au télétravail. Il faut aussi soutenir les entreprises qui rencontrent des difficultés vitales pour leur activité comme Labo M Traiteur, une TPE de Boulogne-Billancourt qui commençait son développement, et qui lance un appel à l’aide sur Linkedin pour essayer de sauver l’emploi de ses 5 salariés. “Comme de plus en plus de sociétés, nous le savons bien, annulation sur annulation et la trésorerie ne suit plus !”. Elle n’est pas la seule, bien sûr, mais c’est le moment de se serrer les coudes.

Tout cela ne suffira cependant pas à maintenir l’activité économique pendant l’épisode sanitaire lié au coronarivus. Au niveau national, des mesures à l’égard des PME ont été annoncées pour les soutenir dans cette période difficile tel que le report des échéances sociales et fiscales mais les start-up ayant des mécanismes parfois différents, une adaptation de ces mesures est nécessaire. Elles sont invitées à se rapprocher de Bpifrance qui pourra accompagner les start-up en souffrance. Un numéro Vert spécial a été mis en place pour répondre aux demandes (le 0 969 370 240).

comments icon0 Commentaire
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Processing...
Thank you! Your subscription has been confirmed. You'll hear from us soon.
Newsletter
ErrorHere