#CyberSécurité

Une chaire « IA et sécurité » entre la Gendarmerie nationale et l’Isep

• Bookmarks: 3


La Direction Générale de la Gendarmerie Nationale et l'école des ingénieurs du numérique, l'Isep, coopèrent à Issy-les-Moulineaux autour d'une « Chaire IA et Sécurité » autour des enjeux de cybersécurité.

Portée par la professeure Raja Chiky, directrice de l’innovation à 'Isep et le colonel Patrick Perrot, coordonnateur Intelligence artificielle pour la gendarmerie nationale, cette chaire a vocation à organiser leurs échanges de manière permanente, d'associer leurs initiatives et leurs moyens pour harmoniser et intensifier les actions conjointes, en matière d’enseignement, de recherche et d’innovation.

C'est une étape important pour 'Isep, qui forme des ingénieurs généralistes dans les technologies du numérique suivant des parcours orientés métiers tels que la conception des systèmes embarqués, l’architecture des systèmes d’information, et l’intelligence des données. Un des parcours phares est celui des réseaux et sécurité numérique dont l’importance est cruciale pour le développement et la protection de l’ensemble des systèmes existants. Un Mastère Spécialisé en cybersécurité est d'ailleurs proposé en formation continue. En outre, 'Isep développe des activités de recherche et d’innovation autour de problématiques issues du numérique avec des applications dans les domaines de la sécurité, l’environnement et la santé.

Travailler en commun sur la cybersécurité au service du citoyen

La création de la « Chaire IA et Sécurité » permettra à 'Isep de partager de nombreux points d’intérêt et de valeurs avec la gendarmerie nationale. Un travail en commun sur des problématiques de cybersécurité au service du citoyen sera mené. Les compétences de ses enseignants chercheurs en matière de traitement des données et d’intelligence artificielle seront croisées avec celles des cadres scientifiques et techniques de la gendarmerie. Des élèves ingénieurs feront leurs projets ou leur apprentissage au sein de la gendarmerie, des diplômés la rejoindront pour y mettre leurs compétences à profit.

De son côté, la Gendarmerie Nationale veut s'ouvrir à de nouveaux talents. Nouvelle source de richesse, nouvel enjeu de pouvoir, l’intelligence artificielle et la donnée (data) s’imposent comme la troisième dimension de la sécurité, aux côtés de celle des personnes et des biens. Il est impératif d’innover aujourd’hui pour mieux protéger demain. C’est pourquoi elle s’est dotée d’un plan ambitieux de recherches et d’innovations technologiques et scientifiques.

En matière d’intelligence artificielle, la gendarmerie nationale développe une stratégie qui repose sur une approche inclusive et partenariale. Au lieu de promouvoir une vision « produit », le choix s'est porté sur une vision intégrée qui rassemble l'ensemble des composantes nécessaires à une mise en œuvre en connaissance et en confiance : la formation, le développement, l'organisation, le management, le partenariat, la promotion et bien entendu, l'éthique. L’objectif est de répondre en connaissance et en confiance au défi que représentent l’évolution de la sécurité et celle des métiers.

comments icon0 Commentaire
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.