Beau succès pour la 1ère édition des TEDx Kids Issy-les-Moulineaux

 -  - 


Le pari était audacieux : confier à un groupe d’adolescentes de 12 à 14 ans le soin d’organiser une conférence TEDx selon leurs propres codes. Et le résultat du TEDx Kids d’Issy-les-Moulineaux a été à la hauteur, avec une salle pleine à craquer, le 3 juin dernier, remplie d’ados venus avec leurs parents ou grands-parents dans une ambiance joyeuse et dynamique.

De véritables références

 

Créées aux Etats-Unis il y a 25 ans, les conférences TED sont devenues de véritables références dans le monde entier. Ces conférences rassemblent des esprits brillants dans leur domaine pour partager leurs idées avec le mone. C’est un événement annuel où les plus grands talents internationaux pluridisciplinaires sont invités à partager leurs passions. Le succès est tel que l’organisation TED a créé un label “TEDx” permettant à sa communauté élargie de diffuser l’esprit de ces rendez-vous autour du monde. Le “x” signifie qu’il s’agit d’événements qui sont organisés indépendamment tout en respectant scrupuleusement un certain nombre de crières définis par TED. Issy-les-Moulineaux accueille déjà un TEDx depuis plusieurs années, organisé par le think tank Innocherche, et cette seconde manifestation dédiée aux adolescents fait de la Ville un lieu privilégié pour le partage des connaissances.

L’idée d’un TEDx Kids (une Première en France) ? Organiser la conférence par des ados pour des ados. Soutenu par les associations Innocherche  et Maxi entrepreneurs ainsi que par la ville d’Issy-les-Moulineaux, TEDx KidsIssyLesMoulineaux a donc été entièrement organisé par un groupe de collégiennes (12-14 ans) sur leur temps extra-scolaire. Recherche de thèmes, d’intervenants, de financements, d’actions de communication… elles se sont occupées de tout, avec l’aide de mentors adultes, tous volontaires et bénévoles.

Quand on sera grand

Leur thème, sans grande surprise, tournait autour de la question que les ados se pose : que se passera-t-il “ Quand on sera grand ”? Car elles savent que la plupart des métiers de 2030 n’existent pas encore… qu’elles devront relever les défis environnementaux, recréer du lien social à l’ère du digital, et construire une société plus responsable et plus humaine. “Sommes-nous trop jeunes pour réfléchir à ces questions ? Y a-t-il un âge pour commencer à agir ?” se sont-elles demandées ?  Elles ont fait appel à des intervenants jeunes et moins jeunes pour parler de l’acceptation de soi avec l’ingénieure sri lankaise Amutha, de la réussite professionnelle hors des sentiers battus du système scolaire avec Guillaume Benech, l’un des plus jeunes entrepreneurs français, de l’amour pour la planète Terre avec le mathématicien Jean-Pierre Goux, de l’usage massif du téléphone avec l’entrepreneur Hani Ramzi et de musique, bien sûr, avec Angelina Bruno, ancienne danseuse de Black M dont l’histoire de sa formidable reconstruction après avoir perdu son bras droit dans un accident de circulation, a ému la salle.

Devant le succès de l’événement, André Santini a souhaité qu’il soit renouvelé l’an prochain avec la participation du Conseil Communal des Jeunes et du conseil local de la jeunesse.

 

Les vidéos des intervenantions seront publiées dans les prochaines semaines. Restez connectés !

comments icon 0 comments
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.