#Audiovisuel

Arte : la chaîne qui a réussi sa transformation numérique depuis longtemps

• Bookmarks: 4


Une nouvelle page s'ouvre dans l'Histoire d'Arte, la chaîne culturelle européenne. Lundi 6 juillet, c'est un nouveau Président d'Arte France qui franchira les portes du siège d'Issy-les-Moulineaux. Bruno Patino, jusqu'alors directeur éditorial, succèdera à Véronique Cayla qui, pendant neuf ans, a transformé l'image de la chaîne, devenue plus accessible, plus conviviale et plus numérique.

Sous son mandat,  l’audience d'Arte a en effet doublé et sa stratégie numérique a permis de rajeunir l’audience de dix ans. Grâce au web, la diffusion d'Arte ne se limite pas seulement à ses pays fondateurs, la France et à l'Allemagne, mais rayonne bien au-delà.

"L'antenne pour nous est une vitrine de tout ce qui existe sur notre site web".

Véronique Cayla dans un entretien à Ouest France

La stratégie numérique déployée ces dernières années est basée sur une logique d'hyperdistribution de ses contenus sur les différents réseaux sociaux et plates-formes (Youtube, Instagram, Facebook, Molotov etc.). Arte consacre environ 7 % de ses investissements programmes dans le numérique.

Les résultats sont là : l’audience numérique a progressé de plus de 70 % entre 2018 et 2019 : 90 millions de vidéos vues en moyenne mensuelle de janvier à octobre 2019 contre 55 millions en 2018 sur la même période. Pendant le confinement, elle a même augmenté de 75 % (et de 150 % chez les jeunes).

Pionnière en 2010, Arte.tv propose un catalogue de plus 8 000 programmes et vidéos, dont 450 films inédits par an. Près de 90 % de ces productions ou coproductions européennes sont disponibles en Replay (jusqu’à un ou deux mois pour 60 % d’entre eux). La chaîne propose aussi du Preview, c'est-à-dire un accès à ses programmes avant même leur diffusion à l’antenne.

Bruno Patino devient le 3ème président d’Arte depuis Jérôme Clément, son fondateur, en 1991. À 55 ans, il est passé par Le Monde, Info Matin, Canal + Hachette LivreTélérama. Nommé en 2008 directeur de France Culture, il est arrivé en 2010 à France Télévisions. Il était directeur général des programmes des antennes et des développements numériques du groupe avant d’arriver sur Arte.

comments icon0 Commentaire
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.