#Climat

Cisco est chargée de garantir la connectivité de la COP26

• Bookmarks: 2


Leader mondial de la technologie de réseau sécurisée, Cisco doit garantir la connectivité de la COP26, conférence des Nations Unies autour du changement climatique qui a lieu à Glasgow du 31 octobre au 12 novembre. Tout au long de l’événement, Cisco facilitera l’organisation hybride et inclusive des débats avec l’aide de sa technologie et de ses partenaires. La quasi-totalité des 3 000 sessions physiques prévues à la COP26 proposeront ainsi une alternative numérique.

Afin d’offrir une expérience de connectivité transparente à 25 000 participants de la COP26 en présentiel pendant deux semaines, Cisco fournira des technologies de réseau sécurisées de pointe, intégrant une visibilité et une intelligence de réseau puissantes grâce à Cisco ThousandEyes. La plateforme Legislate for Webex a été spécialement conçue pour faciliter les discussions hybrides et sécurisées entre les décideurs politiques, mais Cisco assure que toutes les technologies de mise en réseau utilisées pour l’événement seront réutilisées afin de s’assurer qu’aucun équipement n’est gaspillé.

Si l'utilisation des outils numériques est parfois dénoncée comme facteur d'aggravation du réchauffement climatique, nombreux sont ceux qui pensent qu'ils peuvent contribuer plus efficacement lutter contre ses effets. D'ailleurs, la préparation d’une feuille de route pour utiliser l’intelligence artificielle (IA) contre le changement climatique fait partie des nombreux points à l’agenda de la COP26. Une étude de l’Université du Massachusetts a montré que la mise au point d’un seul système d’intelligence artificielle pouvait produire pratiquement cinq fois les émissions de gaz à effet de serre d’une voiture pendant toute la durée de vie de celle-ci. Mais l’intelligence artificielle est aussi capable d’optimiser de nombreuses activités humaines, de façon à ce qu’elles consomment moins d’énergie et de ressources naturelles. Le cabinet de conseil PWC affirme qu’avec un plus grand usage de l’intelligence artificielle dans quatre domaines clefs de l’économie, dont l’agriculture et les transports, les émissions globales pourraient être réduite de 4%.

comments icon0 Commentaire
bookmark icon

Write a comment...

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.